Espace blog

Actualités emprunteurs - ERS FIBRE

Partager :

Chère communauté,

La fin de l’année approche avec son lot de chocolats, de guirlandes, de bons petits plats et… de bonnes surprises. Parmi-elles la signature d’un contrat-cadre, synonyme de nombreux futurs projets à financer, pour l’un de nos emprunteurs avec qui nous travaillons avec succès depuis plus d’un an. A cette occasion, nous sommes fiers de fêter ce premier anniversaire avec l’une des plus importantes entreprises françaises en matière d’installation de fibres optiques. Et avant que nous n’allions tous nous empiffrer régaler entre deux parts de gâteaux et un verre de champagne jus de pomme, voici un avant-gout du menu des festivités...

ERS FIBRE, une vision mise en œuvre par un serial entrepreneur

Illustration

En 2017, après avoir été entrepreneur à Chicago pendant 3 ans, Yonas Palomino rentre en France avec une volonté féroce de réussir. Il s’intéresse alors de très près au marché balbutiant mais prometteur du déploiement de la fibre. De cette inspiration, nait en 2018, ERS FIBRE avec pour objet l’intention d’intervenir dans les projets de déploiement de la fibre optique partout en France et à tous les niveaux (études FFTH, transport, distribution, raccordement, maintenance, etc.)

En 4 ans, grâce à un suivi des chantiers transparent et une collaboration étroite avec les opérateurs, ERS FIBRE a réussi le pari de s’imposer comme un acteur incontournable du déploiement et de la gestion de réseaux fibrés, notamment en région parisienne.

Un marché porteur et une ambition de grande envergure

Le marché de la fibre est en forte croissance tiré à la fois par la demande en très haut débit et par les investissements des opérateurs télécom. Un simple chiffre, en France 11,4 millions (soit 77,6%) des abonnements très haut débit utilisent la fibre de bout en bout.

Au-delà donc de la simple installation des réseaux, la stratégie de croissance d’ERS Fibre à court et moyen terme s’appuie sur l’obtention de contrats d’entretiens et de maintenance des infrastructures requérant un fort besoin en expertise.

En se basant sur sa capacité à répondre aux appels d’offres émis par les fournisseurs d’accès Internet en direct, l’obtention de contrats récurrents (maintenance et SAV) et une expansion progressive à l’échelle nationale avec l’ouverture de nouvelles agences ainsi que l’acquisition d’autres acteurs de la fibre, ERS FIBRE envisage de multiplier son chiffre d’affaires par 7 à l’horizon 2027.

Grâce à 31 collaborateurs (140 espérés en 2027) partageant sa vision, Yonas souhaite Aujourd’hui poursuivre la croissance de son groupe en devenant LE référent de la fibre optique en France et, Demain, conquérir de nouveaux marchés européens et africains.

ERS FIBRE, une entreprise en pleine santé

Mais comme rien n’est plus utile que les chiffres voici, un petit résumé :
Illustration

Même si ERS FIBRE est née de l'expérience d’un entrepreneur (un peu fou ?) de terrain, bien plus que de la vision d’un technicien, elle peut s’appuyer sur des équipes solides, expérimentées et reconnues dans leur écosystème. ERS FIBRE connait un historique de rentabilité de croissance régulier grâce à la forte augmentation de la part récurrente de son activité. Elle est également en capacité d’entrer en compétition avec des sociétés comme CIRCET, de remporter des contrats de rang 1 et de répondre en direct aux appels d’offres.

Quand ERS Fibre prend de l’ALTITUDE

C’est dans ce contexte de croissance que nous fêtons avec vous la signature du premier contrat cadre entre ERS FIBRE et la société ALTITUDE INFRASTRUCTURE (Infra pour les intimes), première opératrice indépendante d’infrastructures fibre en France.

Illustration

Leader de l’aménagement numérique du territoire et premier partenaire des collectivités locales, Altitude renforce son empreinte nationale et accélère son développement en concluant, fin 2021, l’acquisition auprès de COVAGE de 26 réseaux publics et privés dont 18 dédiés aux entreprises et 8 réseaux mixtes. Avec cette acquisition, ce sont plus de 5 millions de prises, desservant plus de 12% de l’ensemble des foyers français, qui seront produites et exploitées par Altitude à travers sa filiale Altitude Infra. À l’heure où la digitalisation est un enjeu critique, l’expertise reconnue des 340 salariés de Covage permettra à Altitude de mieux servir encore les collectivités, les particuliers et les entreprises, dans la fidélité à ses valeurs de proximité, de fiabilité et d’excellence. Voici donc la promesse d’un avenir fleurissant pour un groupe déjà solide et reconnu.

En effet, fondé en 1990 par Jean-Paul RIVIERE, le Groupe Altitude s'appuie sur le savoir-faire des femmes et des hommes et s’inscrit dans une démarche d’opérateur industriel et d’investisseur de long terme. À la Direction Générale depuis 10 ans, Dorothée LEBARBIER s’attache à renforcer la dynamique du Groupe familial dans les télécoms. Ce secteur représente aujourd’hui plus de 90% de son chiffre d’affaires et mobilise environ 1 200 collaborateurs au sein des filiales Altitude Infra, Linkt et Kosc.

Altitude Infra, premier opérateur d’infrastructures télécoms indépendant en France, va donc ainsi permettre à 10 millions de Français d’être éligibles à la fibre optique. L’entreprise, dirigée par David EL FASSY, revendique son ancrage local et met à disposition des acteurs publics un service industriel sur-mesure dans le déploiement, l’exploitation et la commercialisation des réseaux de fibre optique.


Quelques chiffres :
Illustration

On ne peut donc que se satisfaire d’une collaboration fructueuse et ambitieuse entre ERS FIBRE et ALTITUDE INFRA. Et nous avons hâte de vous présenter les tous premiers projets issus de cette collaboration sans précédent. Qui sait, nous pourrions même, au passage en profiter pour demander des devis individuels pour nos accros du clic dont la connexion ne va pas assez vite.

Publié le 30/11/2022 par Estelle M.

Visiblement, la société verse des dividendes conséquents à la holding du dirigeant (l'intégralité du résultat ou presque). Pour une société en pleine croissance et donc un BFR en forte augmentation, et des dettes financières très élevées (notamment avec les emprunts effectués sur Bienprêter), cela pourrait entraîner des difficultés.
D'autant plus que le financement du BFR par les emprunts de Bienprêter est coûteux. La société a donc intérêt à avoir une marge conséquente si elle ne veut pas aller dans le mur, car la structure financière n'est vraiment pas solide.

De quel document déduisez-vous une distribution de l'intégralité du résultat sous forme de dividendes ?

On le voit dans l'évolution des capitaux propres au fil des années, qui n'augmentent pas malgré les bénéfices.
En 2020, en début d'exercice après l'affectation du résultat de l'exercice 2019, les capitaux propres sont de 62 014 - 40 014 = 22 000. Sachant que le capital social est de 20 000€, cela veut dire que sur le résultat de 2019, 141 855€ de dividendes ont été distribués.
En appliquant le même raisonnement l'année suivante, on sait que l'intégralité du résultat 2020 a été distribué en dividendes (car les capitaux propres en début d'exercice 2021 sont toujours de 187 338 - 165 338 = 22 000).

Pas tout à fait juste (le résultat 2019 n'a pas été distribué mais intégré aux fonds propres), mais correct à ce décalage d'année près. La société est très endettée (12x les fonds propres en 2020 !), on comprend pourquoi ce chiffre n'apparaît pas dans le tableau financier.
Il est impératif que la société renforce ses fonds propres et son unique actionnaire doit arrêter de se verser des dividendes !

Jean-Luc je ne suis pas d'accord par rapport au résultat de 2019. Je maintiens que sur le résultat de 143 855€, on a 2 000€ qui ont été mis en réserve légale (10% du capital social) pour avoir le droit de distribuer des dividendes, et le reste soit 141 855€ a été distribué.
Le montant de fonds propres affiché en 2019 de 163 855€ correspond aux fonds propres fin 2019 avant affectation du résultat.
Mais, sur le principe, on est bien d'accord !

Quand j'ai lu "le savoir-faire des femmes et des hommes", j'ai su que cet article était écrit par une feministe... Toujours plus dans l'abus 😂

conclusion: tout ce que vous avez retenu de cette article c'est ça ??? et bin dit donc.

Ce commentaire a été modéré.

Bonjour Henrick,

Merci de rester poli et courtois envers les autres prêteurs.

Pour rappel, la zone commentaire existe pour poser des questions ou apporter des informations complémentaires, pas pour se défouler.

Nous ne tolèrerons plus aucun débordement.

En vous souhaitant une bonne journée.

Pareil, tout est féminisé, on a pas affaire à un opérateur indépendant d'infrastructures, mais à une opératrice indépendante. Pauvre langue française...

Bonjour,
@Henrick B, votre commentaire sexiste n'apporte rien à l'analyse de cette ACTUALITÉS EMPRUNTEURS.

Il faut apprendre à lire.. La personne sexiste ce n'est sûrement pas moi... On apprend en cours de français niveau primaire que le masculin l'emporte sur le féminin... Simple.

On verra à l'avenir mais il faudrait qu'ERS Fibre ait toujours des clients diversifiés sinon ça va concentrer le risque avec Altitude Infra ou je me trompe ?

Bonjour Damien,

En effet, vous avez tout à fait raison, la diversification est un point essentiel.
Nous faisons un focus sur le nouveau contrat-cadre mais bien évidement ERS Fibre a d'autres clients.

En vous souhaitant une belle journée.